ADVF Vendée
Local de Permanence
25, Rue Amiral Alquier La Flocelliere
85700 Sèvremont
ADVF Vendée
Siège Social
14, Rue de la Croix de Pierre La Flocelliere
85700 Sèvremont
N°TVA : 53520324633

Je souhaite être rappelé gratuitement

Une Assistance à domicile pour Vous et Votre famille

APPROCHE CARPE DIEM

11/01/2016

APPROCHE CARPE DIEM

Mi-décembre 2015, certains salariés ont reçu la formation "APPROCHE CARPE DIEM" pour la Maladie d'Alzheimer et troubles apparentés.

« Carpe Diem » signifie « Saisir le jour » ou « Mettre à profit le jour présent ». Cette expression latine illustre bien la philosophie d’accompagnement préconisée et qui repose sur quatre grands principes :


  • Favoriser la création de relations de confiance entre la personne vivant avec la maladie et les personnes qui l’accompagnent

  • Viser le maintien de l’autonomie et de l’estime de soi en favorisant un cadre souple permettant à la personne de décider de son horaire et de ses activités et en lui offrant de multiples occasions de se sentir utile en participant aux tâches domestiques selon ses goûts et intérêts

  • Respecter les liens de la personne avec son entourage et favoriser l’implication de la famille dans le quotidien de son parent, sans contraintes d’horaire

  • Créer une réponse unique en fonction de la situation, en offrant des services adaptés à chaque personne et à chaque famille tout au long de sa maladie

  • La philosophie de l’approche Carpe Diem a comme objectifs de modifier le regard posé sur les personnes qui vivent avec la maladie, de lutter contre les préjugés entourant la maladie, et finalement, de soutenir un changement positif dans les pratiques auprès des personnes en perte d’autonomie cognitive. Voici d’autres principes qui sous-tendent l’approche Carpe Diem :


  • L’approche Carpe Diem n’est pas une méthode, un livre de recettes ou une série de techniques. Elle est difficile à mettre en œuvre car elle exige à la fois des connaissances approfondies sur la maladie, des compétences relationnelles, un travail d’équipe de haut niveau et une gestion humaine des ressources.

  • La personne est considérée avant sa maladie.

  • Les accompagnements ne sont pas orientés sur les déficits, mais sur les ressources et les 
capacités des gens.

  • Tous les comportements ont un sens et constituent un message adressé aux intervenants, et ceux-ci doivent s’efforcer de les comprendre.

  • C’est aux intervenants de trouver les voies d’accès à l’univers de l’autre, et non à la personne qui combat la maladie de comprendre notre réalité.

  • L’organisation et les services s’ajustent à la personne et à ses besoins, et non l’inverse, 
d’où la variété des réponses à offrir.

  • La médication n’est pas utilisée comme un moyen de contrôle de la personne et ne 
sert pas à remplacer des accompagnements humains ou à combler des lacunes organisationnelles.
  • alzheimercarpediem.com



    https://youtu.be/BAYWIsaWi7w
    Retour
    Top